image

Immeuble de l'entreprise 3ème étage 9100 Sidi Bouzid

( +216 ) 76 630 470

info@somaproc.com.tn

  • 0

    Votre panier est vide.

25 juillet 2019

Deuxième cause de décès dans le monde avec 8,8 millions de morts en 2015 selon l’OMS, le cancer est un enjeu majeur de santé publique.

Actuellement, « près d’un décès sur 6 dans le monde est dû au cancer », et bien que le tabagisme soit le facteur de risque le plus important du cancer (environ 22% du total des décès dus au cancer), l’alimentation est l’une des pierres angulaires pour inverser la tendance.

En effet, une alimentation saine peut vous aider à prévenir ou à combattre le cancer. Il semble donc indispensable de savoir comment réduire votre risque avec des aliments anticancéreux.

Quel est le lien entre le cancer et l’alimentation ?

Certains facteurs de risque de cancer, tels que la génétique et l’environnement, sont hors de notre contrôle. Cependant, les recherches suggèrent que plus de la moitié des risques de cancer sont modifiables et en notre pouvoir, y compris grâce à notre alimentation.

Bien entendu, plusieurs mesures importantes pour prévenir le cancer existent ; éviter le tabac (cancer du poumon), limiter la consommation d’alcool (un verre de vin est toujours le bienvenu mais avec modération), atteindre un poids santé et faire de l’exercice physique régulièrement. Mais adopter une alimentation saine peut également jouer un rôle essentiel.

Ce que nous mangeons et ce que nous ne mangeons pas peut avoir un effet puissant sur la santé, y compris le risque de cancer. Bien que la recherche ait tendance à mettre en évidence des associations entre des aliments spécifiques et le cancer, plutôt que de solides relations de cause à effet, certaines habitudes alimentaires peuvent avoir une influence majeure sur le risque.

Par exemple, une alimentation méditerranéenne traditionnelle riche en fruits, en légumes et en graisses saines comme l’huile d’olive peut réduire le risque de développer une variété de cancers courants, y compris le cancer du sein. À l’inverse, un régime qui comprend une portion quotidienne de viande et d’aliments transformés augmente le risque de cancer colorectal (cancer du côlon).

Régime anticancer : existe-t-il une alimentation anticancer ?

Si vous avez des antécédents de cancer dans votre famille, apporter de petits changements à votre alimentation et à vos comportements dès maintenant, et selon votre âge et/ou votre état de santé, peut faire une grande différence pour votre santé à long terme.

Et si vous avez déjà reçu un diagnostic de cancer, une alimentation nutritive peut vous aider à maintenir votre humeur et à renforcer votre corps pendant cette période difficile.

Des moyens simples pour élaborer votre régime anti-cancer existent, sans compter sur les supports médias disponibles sur ce sujet, comme les ouvrages du Pr. David Khayat et sa « cuisine anticancer ».

L’annonce d’un cancer est toujours un très gros choc dans la vie d’un homme et le Pr. David Khayat fait partie des fervents défenseurs d’un « bien-manger », et d’un « manger-sain » en harmonie avec la prévention des cancers. Avec une approche simple, cet homme de science donne des clefs pour réduire votre risque de développer de nombreux types de cancer (cancer du sein, du côlon, de la prostate, etc.), ainsi que d’autres maladies graves.

Effectivement, construire votre alimentation, quel que soit votre IMC (indice de masse corporelle), autour d’une variété de fruits et légumes riches en puissants antioxydants, flavonoïdes (très présents dans le thé vert par exemple), de noix, de haricots, de céréales complètes et de graisses saines est primordial. Dans le même temps, essayez de limiter la quantité d’aliments transformés, frits, cuits à haute température, riches en graisses malsaines, en sucres et les glucides raffinés que vous consommez.

Réduisez votre risque grâce aux antioxydants et aux flavonoïdes

Les aliments à base de plantes sont riches en nutriments appelés « antioxydants », qui renforcent votre système immunitaire et aident à protéger contre les cellules cancéreuses.

Les régimes riches en fruits peuvent contribuer à réduire le risque de cancer de l’estomac et du poumon. Ainsi, manger des légumes contenant des caroténoïdes peut réduire le risque de cancer du poumon, de la bouche, du pharynx et du larynx. Les caroténoïdes sont fortement présents dans des légumes tels que les carottes, les choux de Bruxelles et les courges.

Les régimes riches en légumes non féculents, comme le brocoli, les épinards et les haricots, peuvent aider à protéger contre les cellules cancéreuses du cancer de l’estomac et de l’œsophage. Manger des oranges, des baies (myrtilles, etc.), des pois, des poivrons, des légumes verts à feuilles foncées (choux kale, etc.) et d’autres aliments riches en vitamine C peut également protéger contre le cancer de l’œsophage. Les aliments riches en lycopène, comme les tomates, la goyave et la pastèque, peuvent réduire le risque de cancer de la prostate. D’autre part, des études montrent qu’une alimentation à vie riche en aliments à base de soja réduit le risque de cancer du sein chez la femme. Le soja contient des protéines, des isoflavones et des fibres, qui sont des substances toutes bénéfiques pour la santé.

Comments (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
arالعربية fr_FRFrançais